desktop_header

Consommer avec modération

Consommée modérément, la bière peut apporter une contribution importante à une alimentation saine, comme l’ont confirmé de nombreuses études scientifiques. Concernant ce qu’il faut entendre par consommation modérée, la Commission fédérale pour les problèmes liés à l’alcool apporte les précisions suivantes (1 verre correspond à 1 bière de 3 dl à 4,5 % vol. d’alcool):

  • Les hommes adultes ne devraient pas boire plus de deux verres standard1 de boissons alcooliques par jour et les femmes adultes pas plus d’un verre.
  • Il est recommandé de ne pas boire d’alcool pendant plusieurs jours par semaine.
  • Si de l’alcool est exceptionnellement consommé en plus grande quantité durant quelques heures, les hommes ne devraient pas dépasser cinq verres2 et les femmes quatre. Une telle dose d’alcool modifie le temps de réaction ainsi que la psychomotricité et les risques d’accident ou de maladie sont nettement plus élevés. 1

L’effet positif pour la santé diminue toutefois avec une consommation de bière plus élevée. L’abus d’alcool nuit à la santé. Pour certaines personnes et dans certaines situations, une consommation modérée peut déjà se révéler excessive.

La consommation individuelle d’alcool doit toujours être adaptée aux conditions physiques et psychiques. Boire avec modération signifie respecter les limites de sa propre santé et de la société, ainsi qu’assumer sa responsabilité envers sa famille et ses amis.

1 Source : « Messages pour des repères relatifs à la consommation d’alcool Version abrégée », Commission fédérale pour les problèmes liés à l’alcool, 2018

Le taux limite d’alcoolémie

Toutes les personnes n’affichent pas un taux d’alcoolémie identique en consommant la même quantité d’alcool. Le taux d’alcoolémie est influencé par de nombreux facteurs, qui diffèrent d’une personne à l’autre. Sont notamment déterminants: le poids corporel, le sexe, le type de boisson ( % vol. d’alcool), le facteur temps, la consommation de médicaments ou de stupéfiants, etc.

Le stress, la fatigue, la maladie peuvent amplifier l’effet de l’alcool. Les jeunes (moins de 25 ans) sont plus sensibles à l’alcool que les adultes. Aucun moyen (consommer du café, etc.) ne permet de réduire l’effet de l’alcool. L’alcool s’élimine à raison d’environ 0,15 pour mille par heure.

En Suisse, conduire avec un taux d’alcoolémie supérieur à 0,5 ‰ est punissable. Selon le taux d’alcoolémie et les antécédents, la sanction peut prendre la forme d’une amende, d’un retrait de permis et d’une peine de prison.

Pour le détail des dispositions, voir les bases légales.